Foire Aux Questions

Réponses les plus fréquentes

FAQ

La Chiropratique

La pratique semble démontrer que les personnes souffrant de troubles chroniques tels que l’arthrose, les céphalées, les douleurs cervicales et dorsales récurrentes traitées régulièrement en chiropratique, présentent des symptômes moins fréquents et moins graves. Ce fait a également été constaté chez les personnes qui subissent un stress intense ou des tensions physiques et posturales répétées liées à leurs activités quotidiennes.

La chiropratique est reconnue au Québec depuis 1973 et un ordre professionnel a été créé pour protéger le public (ordredeschiropraticiens.qc.ca).

La chiropratique est la 3e profession de la santé la plus utilisée, soit après la médecine traditionnelle et la médecine dentaire. Elle est la profession de la santé la plus utilisée pour les problèmes lombaires.

D’un point de vue scientifique, les bienfaits des soins chiropratiques sont solidement documentés pour bon nombre de conditions. Ceci inclue notamment les douleurs lombaires (bas du dos), les douleurs sciatiques, les maux de tête (céphalées), les migraines et les douleurs cervicales (cou).

La chiropratique est une discipline fermement ancrée dans la science. Peu de formes de traitement ont fait l’objet d’autant d’évaluations que la manipulation chiropratique, aussi bien sur le plan de l’innocuité que de l’efficacité.

Au cours des dernières années, au moins six études gouvernementales sur la chiropratique ont été menées dans divers pays : toutes ont conclu à la sécurité, à l’efficacité et à l’efficience de la chiropratique moderne et ont recommandé le financement public des soins chiropratiques.

On compte également d’innombrables études scientifiques en cliniques qui portent sur l’indication, l’efficacité et le rapport coût/efficacité de la manipulation vertébrale, notamment dans le cas de douleurs lombaires.

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) offrent maintenant des bourses de recherche en partenariat avec L’Association Chiropratique canadienne et d’autres chercheurs de renom, afin de favoriser la recherche de haut niveau en chiropratique.

Le terme «subluxation» ou «complexe de la subluxation vertébrale» désigne un problème au niveau d’une articulation vertébrale.

Il désigne les conséquences associées au mauvais fonctionnement d’une articulation : perte de mobilité, modification d’un muscle rattaché à la colonne, irritation ou lésion des nerfs qui émergent des vertèbres, dégénérescence discale ou inflammation des tissus dans la région vertébrale. Le dysfonctionnement peut prendre diverses formes.

Les chiropraticiens sont formés pour identifier ces types de problèmes (ou complexes) qui peuvent accompagner un trouble articulaire, au moyen de divers indicateurs : sensibilité, douleur ou raideur, spasmes, contraction ou faiblesse, céphalées et mobilité réduite.

Pour identifier ce qui se produit sur le plan physiologique, les chiropraticiens ont recours à une combinaison de méthodes telles que la radiographie, l’examen manuel, les antécédents du patient et des tests physiques orthopédiques et neurologiques

L’ajustement chiropratique est une procédure thérapeutique (manipulation articulaire) dont la force, la direction, l’amplitude et la vélocité sont contrôlées et qui exige des compétences acquises dans le cadre d’une formation intensive de cinq ans en chiropratique.

C’est un traitement précis et mesuré, adapté aux besoins particuliers de chacun des patients. L’ajustement chiropratique, dont le but premier est de restaurer et d’optimiser la mobilité ou l’alignement d’une articulation, peut être pratiqué aussi bien sur les articulations de la colonne vertébrale que sur les autres articulations du corps humain.

De façon générale, les chiropraticiens utilisent leurs mains pour manipuler les articulations, en particulier celles de la colonne vertébrale, afin d’atténuer la douleur et de rétablir ou améliorer le fonctionnement de l’articulation. Cette procédure vise également à influencer la physiologie articulaire et la neurophysiologie. Seul le chiropraticien détient une formation adéquate pour l’effectuer  avec précision.

Le mot CHIROPRATIQUE vient du grec : kheir, signifiant mains et praktikos, signifiant faire ou exercer.

La chiropratique est une discipline de la santé qui concentre sur la capacité inhérente du corps humain à se maintenir en santé et à se guérir sans médicament ni chirurgie (homéostasie). Elle est axée sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction coordonnée par le système nerveux.

L’approche chiropratique est à la fois préventive et curative. Elle a pour objectif non seulement de vous apporter un soulagement, mais aussi d’éviter que vous ne développiez des symptômes ou de la douleur reliés à un mauvais fonctionnement de votre colonne vertébrale ou de vos autres articulations. Pour y parvenir, le chiropraticien utilisera principalement des ajustements chiropratiques, une forme spécialisée de manipulations articulaires.

Le chiropraticien est un partenaire dans le recouvrement et le maintien de votre santé. Il est formé pour vous donner les meilleurs conseils afin d’optimiser votre santé et de prévenir l’apparition de problèmes de santé.

La profession de chiropraticien est reconnue par l’Office des Professions du Québec, c’est pourquoi elle relève d’un ordre professionnel dont la principale mission est d’assurer la protection du public. Pour ce faire, l’Ordre des Chiropraticiens du Québec établit des normes de pratique que tous les chiropraticiens doivent respecter.

Les Chiropraticiens

Non, pour ce faire, vous devez consulter votre médecin traitant. Cependant, si vous voulez une approche différente et naturelle pour votre condition, consultez un chiropraticien.

Non, vous pouvez prendre un rendez-vous sans référence médicale. Un patient peut consulter de son propre chef.

Dans toutes les provinces canadiennes, les chiropraticiens sont reconnus comme des professionnels de la santé primaire. Cela signifie que les patients peuvent les consulter directement et les chiropraticiens peuvent au besoin diriger leurs patients vers un médecin.

Cependant, si vous avez des résultats d’examen (scans, IRM, radiographies, etc.) pertinents à votre condition et si vous prenez des médicaments, apportez-les avec vous lors de votre consultation.

Un chiropraticien est un docteur en chiropratique (D.C.) et a un doctorat universitaire de 1er cycle, tout comme un médecin (docteur en médecine, M.D.), un dentiste (docteur en médecine dentaire, D.M.D.), ou un vétérinaire (docteur en médecine vétérinaire, D.M.V.)

Un docteur en chiropratique a le droit de diagnostiquer, de faire des manipulations et des traitements et de recommander des exercices et des changements dans les habitudes de vie et les postures à adopter.

Un docteur en chiropratique a aussi la formation pour prendre et analyser les résultats de radiographies ou de tout autres tests nécessaires à votre condition

Il existe 4 raisons principales de consulter un chiropraticien.

Tout d'abord, certains consultent pour recevoir des soins intensifs qui soulageront les douleurs et atténueront certains signes de problèmes de santé tels que les maux de dos, les douleurs entre les omoplates, les maux de têtes, les sciatiques, etc.

D’autres vont voir le chiropraticien pour des soins de restauration afin de corriger, de réhabiliter ou d’améliorer leur capacité fonctionnelle.

Par ailleurs, certains, après des soins intensifs, désirent éviter des rechutes éventuelles et réclament des soins de maintien.

Finalement, il y a de plus en plus de patients qui consultent pour des soins de prévention.

Les chiropraticiens possèdent un doctorat universitaire de 5 ans, à temps plein, comprenant 20 mois d’internat. Ils possèdent tous un Doctorat en Chiropratique. Ils reçoivent le même nombre d’heures de formation que les médecins, soit plus de 4 500 heures.

Par contre, la formation du docteur en chiropratique met l’accent sur la neurologie, l’anatomie, la biomécanique, la radiologie, les ajustements chiropratiques et sur plus de 1530 heures de stages en cliniques.

Il y a 17 collèges chiropratiques aux États-Unis, un collège à Toronto, un à l’université du Québec à Trois-Rivières depuis 1998 et plusieurs autres à travers le monde.

Les chiropraticiens doivent également participer à une formation continue chaque année afin d'être légalement reconnu et afin de maintenir leur niveau de compétences. En outre, certains chiropraticiens choisissent de faire de la formation ou des séminaires supplémentaires afin d'affiner leurs connaissances ou d’acquérir de nouvelles compétences.

La chiropratique est reconnue au Québec depuis 1973.

Les Radiographies

Il n'est pas nécessaire de s’inquiéter par rapport à la dose de rayon X. En radiologie osseuse, la dose est très faible et sans danger pour la santé lorsque celle-ci est administrée par un professionnel compétent.

De plus, le gouvernement demande aux chiropraticiens détenteurs de permis d'appareils de radiographie de suivre les procédures d'usage afin de s'assurer de la qualité optimale des équipements et de faire inspecter les équipements à tous les deux ans par un laboratoire accrédité. Les chiropraticiens reçoivent une formation sur tous les aspects de la radiologie, de la protection jusqu’à l’interprétation des radiographies.

Les chiropraticiens doivent également renouveler leurs permis annuellement suite à des cours d’actualisation et des examens de contrôle.

Tous les gouvernements provinciaux ont reconnu la formation et la compétence des chiropraticiens pour prendre et interpréter des radiographies.

Des radiographies seront prises seulement s’il y a une indication à cet effet et c’est à votre docteur en chiropratique de juger de la pertinence d’en prendre ou non. Tout dépend de la consultation et de l’examen qui a été préalablement fait.

Les radiographies sont un outil indispensable qui permet d’éliminer toute pathologie grave, fracture ou infection et tout problème de santé plus important qui pourrait être présent. Grâce aux radiographies, le chiropraticien peut voir l’état de votre colonne vertébrale, le degré de dégénérescence, les distorsions ou déviations, en plus de constater l’effet des subluxations vertébrales sur votre santé.

Les radiographies peuvent aussi servir à visualiser l’évolution des soins ou de certaines conditions particulières.

Les Soins Chiropratiques

Regardons la chose sur un autre angle. Vous commencez à manger santé et, au bout d’un certain temps, vous vous sentez bien mieux que durant les 10 dernières années de votre vie. Vous souhaitez poursuivre parce que vous aimez ce sentiment. Êtes-vous devenu « accro » à mieux manger?

En fait, la plupart des gens qui continuent avec les soins chiropratiques comprennent que les soins réguliers font partie d’un mode de vie sain pour eux. Ils peuvent arrêter quand ils le souhaitent, mais ils choisissent de continuer. C'est leur choix.

Techniquement, si quelqu'un est accro à quelque chose, il en a généralement besoin de plus en plus et de plus en plus souvent pour obtenir le même effet. Ce n’est pas le cas avec les soins chiropratiques.

Les symptômes et la douleur sont souvent la pointe de l’iceberg pour un problème de santé plus grave.

Les chiropraticiens ne traitent pas seulement les douleurs. Ils tentent, dans la mesure du possible, d'aller à la cause de la problématique et ainsi de prévenir la maladie.

La douleur est, trop souvent, la dernière manifestation d'un syndrome plus important. Cette douleur risque donc d'être la première chose qui va disparaitre lors des traitements.

Si vous arrêtez vos soins immédiatement après la disparition des symptômes, vous risquez de ne pas être complètement guéris.

Oui. De nombreuses études démontrent l’efficacité et la sécurité des soins chiropratiques et des millions de traitements chiropratique se donnent chaque année à travers le monde. Ici, l’Ordre des Chiropraticiens du Québec (OCQ) a pour but de protéger le public tout comme le fait le collège des médecins en médecine.

Après avoir vécu leur premier traitement chiropratique, la majorité des patients mentionnent avoir eu des peurs injustifiées envers les soins chiropratiques et disent également qu’ils auraient consultés un chiropraticien bien avant s’ils avaient su ce que c'était vraiment et su le bien être ressenti après les traitements.

La colonne vertébrale protège la moelle épinière et tous les centres nerveux responsables d’une communication efficace entre tous les systèmes du corps. De plus, la colonne est une composante primordiale pour le maintien d’une bonne posture et d’une locomotion efficace et optimale.

Aider la mère à profiter d'une grossesse saine.

Aider à préparer le corps de la mère à l'accouchement, en particulier son bassin et la colonne vertébrale.

Réduire le risque de douleurs au bas du dos pendant la grossesse et l'accouchement, soulager les symptômes de la douleur au bas du dos et autres problèmes musculo-squelettiques liés à la grossesse s’ils se présentent : syndrome du canal carpien, douleur aux hanches, crampes musculaires dans les jambes, etc.

Donner des conseils pour une grossesse en santé: nutrition, exercices, etc. Aider les femmes enceintes à obtenir toute l'information nécessaire sur les options naturelles de la grossesse et de l'accouchement.

Aider les femmes enceintes à prendre des décisions éclairées pendant la grossesse et l'accouchement.

Cela dépend de vous! Il y a souvent un malentendu au sujet de cette question.

En chiropratique, il existe de nombreux types de soins. Il y a des soins immédiats ou symptomatiques, de réadaptation ou de correction et de maintien / prévention ou encore d'optimisation. Vous décidez si vous voulez colmater jusqu'à la prochaine rechute, si vous voulez réparer la blessure ou l'empêcher de revenir ou si vous voulez vous sentir toujours à votre meilleur. Tout dépend combien de temps vous voulez bénéficier de l'effet des soins chiropratiques.

Tout bon chiropraticien vous parlera d’un suivi préventif ou de mieux-être.

Des soins de prévention pour votre colonne vertébrale peuvent se comparer à la façon dont la plupart des gens prévoient leurs soins dentaires. On consulte notre dentiste à une fréquence régulière pour s’assurer que notre hygiène dentaire est bonne et pour corriger les problèmes avant d’avoir des symptômes.

En chiropratique, on veut s’assurer que l’hygiène vertébrale (posture, exercices, traumatismes, etc.) est bonne et que les subluxations soient corrigées avant qu’elles ne causent des symptômes.

Que ce soit pour un soulagement ponctuel, ou pour maintenir une santé optimale, la fréquence des visites est un choix personnel, au même titre que bien manger et faire de l’exercice régulièrement. Votre chiropraticien peut vous aider à déterminer la fréquence idéale pour vous.

Comme pour tous les problèmes de santé, la durée et la fréquence des soins chiropratiques varient selon plusieurs facteurs tels que votre âge, votre état de santé général, vos habitudes de vie, la nature et la chronicité de votre problème et l’état de votre colonne vertébrale.

Ce n’est qu’à la suite d’un examen complet que votre chiropraticien sera en mesure de vous donner une estimation de la durée des soins nécessaires à votre condition. Nous prendrons les dispositions nécessaires pour maximiser vos résultats dans les meilleurs délais possibles.

Le chiropraticien prescrit un programme de soins adaptés à vous et à votre condition, il est donc bien important de suivre les conseils et les recommandations pour favoriser le retour à votre état de santé optimal. Chaque traitement est personnalisé.

Les Traitements

Absolument! Les femmes enceintes sont prédisposées à certains problèmes de dos qui répondent très bien aux soins chiropratiques.

De plus, la femme enceinte ne peut pas prendre de médicaments, la chiropratique s’avère donc l’alternative naturelle tout indiquée pour ces femmes.

Plusieurs études démontrent qu’un suivi préventif chez le chiropraticien durant la grossesse diminue la durée du travail et facilite ainsi l’accouchement.

Certains patients vont se sentir mieux dès le premier ajustement. D'autres découvriront que le progrès se manifeste sur plusieurs semaines avec des hauts et des bas tout à fait normaux.

Chaque personne réagit différemment. Les enfants réagissent généralement plus rapidement, alors que les adultes ont besoin de plus de temps, le problème étant souvent présent depuis plusieurs années.

Votre style de vie, votre alimentation, l'exercice et le respect de vos rendez-vous sont tous des facteurs qui influencent votre progrès.

Il faut noter que ce ne sont pas toutes les techniques chiropratiques qui provoquent un craquement.

Le bruit entendu durant certaines manœuvres chiropratiques s’appelle la cavitation. La cavitation est le résultat d’une libération de gaz (azote) causée par un changement de pression à l’intérieur de l’articulation ajustée. La cavitation peut varier d’un ajustement à l’autre, d’une région ajustée à une autre et ne constitue en aucun cas un indicateur fiable de l’efficacité du traitement chiropratique reçu. Il ne s’agit donc pas d’un frottement os contre os et ce bruit n’est ni douloureux ni dangereux.

Le choix de la technique utilisée dépendra du patient et du problème pour lequel le patient consulte.

L’ajustement chiropratique ne fait pas mal en soi. Bien au contraire, il libère les tensions et diminue la douleur de façon efficace.

Lors du premier ajustement, les patients peuvent être surpris par l’exécution de la manœuvre, mais il n’y a pas de douleur d’impliquée.

Un faible pourcentage de patients peuvent ressentir des courbatures ou une faible augmentation de la douleur le lendemain ou le surlendemain du premier ajustement. Ces manifestations sont normales, passagères et ne devraient plus se reproduire. En modifiant la position et le mouvement des articulations, les muscles et les ligaments doivent réapprendre à travailler différemment et il est normal, quelques fois, de ressentir certains malaises temporaires.

La majorité des patients nous disent qu'ils ressentent un effet "plaisant" suite à un traitement.

Tous les Âges

Oui, nous avons des tarifs spéciaux pour les enfants et les étudiants (sur présentation d'une carte d'identité collégiale ou universitaire valide).

Les enfants tout comme les adultes peuvent bénéficier de soins chiropratiques. Naturellement, les ajustements sont très différents avec les enfants parce qu'ils sont adaptés à leur corps plus petit et leur système nerveux plus sensible. Ainsi, l'ajustement pour un bébé est similaire à la pression d’un petit doigt sur ​l'avant-bras.

Les traumatismes de la colonne vertébrale peuvent prendre deux formes: micro traumatismes et macro traumatismes.

Les macro traumatismes sont des évènements évidents: les chutes, les chocs et les accidents, qui provoquent habituellement une douleur immédiate. Ceux-ci peuvent être graves, même en l'absence de saignements ou d’ecchymoses. Cette catégorie comprend également: la naissance avec l’utilisation des forceps ou de succion, les chutes sur le sol quand on apprend à marcher. Dans le cadre de leurs multiples activités récréatives et sportives, les enfants tombent et/ou se cognent fréquemment.

Les micro traumatismes sont les facteurs de stress plus discrets, qui sont généralement d'abord indolores. Cette catégorie comprend: les mauvaises postures, laisser un bébé dans un siège d'auto pour de longues périodes, l'utilisation d’une marchette trop tôt dans le développement du bébé, des sports asymétriques (tennis par exemple), des sacs à dos qui ne sont pas bien ajustés ou trop lourds, une aire d’étude inappropriée etc.

Oui, les enfants peuvent profiter des bienfaits de la chiropratique.

Les enfants sont tout aussi enclins que les adultes aux stress de la colonne vertébrale. Le principal avantage de faire examiner  les enfants par un chiropraticien, est de permettre de détecter les zones de faiblesse ou de déséquilibre avant qu'ils ne causent des symptômes.

Le chiropraticien joue un rôle similaire à celui des dentistes pour les enfants (et les adultes !). Nous consultons notre dentiste une à deux fois par an, si nous avons de la douleur ou non. Lorsque le dentiste détecte une carie, il est plus facile de régler le problème avant qu’elle ne cause des dommages plus importants. La même règle s'applique aux soins chiropratiques. Si nous attendons l'apparition des symptômes, la période de guérison sera plus longue.

Un bilan chiropratique régulier aide à prévenir le développement de problèmes plus importants.

Oui! Les soins chiropratiques peuvent être adaptés aux conditions articulaires et osseuses requises par les personnes plus âgées, comme l'arthrose et l'ostéoporose.

La chiropratique est une approche douce et naturelle.

Des soins adaptés peuvent être proposés aux patients de tous âges et états de santé. Tout le monde gagne à consulter en chiropratique.

Toutes les Autres

Oui. Il vous suffit d'utiliser le formulaire approprié sur notre site. Notre assistant vous contactera pour finaliser toutes les informations.

Nous acceptons l'argent comptant, le paiement direct (Interac), les cartes de crédit Visa et Mastercard. Les chèques ne sont malheureusement pas acceptés. Un reçu pour les assurances vous sera remis selon vos directives.

Non, elle n’est pas couverte par la RAMQ. Cependant, les assurances médicales privées couvrent les honoraires de la chiropratique, tout comme pour la médecine dentaire et l’optométrie.

Veuillez-vous informer auprès de votre compagnie d’assurances pour plus de détails.

Oui, dans la majorité des cas. Habituellement, les compagnies d’assurances offrent deux types de couverture :

  1. Une couverture globale : un montant fixe pour l’année
  2. Une couverture à la visite : un montant fixe ou un pourcentage du coût de la visite pour chacune des visites.

Il est conseillé de contacter votre assureur pour obtenir les détails de votre couverture. La clinique se fera un plaisir de vous fournir sur demande un relevé lorsque vous voudrez réclamer à vos assurances. Des reçus annuels pour fins d’impôts vous seront également fournis si requis.

Pour la première visite, qui inclut habituellement l’ouverture de votre dossier, la consultation avec le docteur, les examens neurologiques, orthopédiques et neurologiques ainsi que tout autres tests nécessaires, prévoyez environ 30 à 35 minutes, peut-être plus si vos problèmes le requiert.

À votre arrivée à la clinique, des documents devront être remplis afin de faire le bilan de votre santé et de vos motifs de consultation. Par la suite, le chiropraticien vous questionnera et procèdera à un examen chiropratique, orthopédique et neurologique complet afin de pouvoir déterminer la  cause de votre problème. Il se peut que des radiographies soient nécessaires si le problème l’exige.

Votre chiropraticien vous informera de son diagnostic et vous indiquera si des soins chiropratiques sont appropriés ou s’il est préférable de vous référer à un autre professionnel de la santé.

Un Corps Sain

Avec une colonne vertébrale en santé

© 2018 Clinique Dr Montagne, Chiropraticien Montréal

    Back to top
    Prendre un
    rendez-vous
    Fermer
    Réservez en ligne
    Appelez-nous

    *Inclut: